5-etoiles-millesime-degustation-vin-oenologie-cuisine-lorraine

Millésime 2016

Note Globale : 17/20

En général

Le millésime 2016 devrait être un millésime de grande qualité car les conditions climatiques de juin jusqu’aux vendanges ont été idéales. Pourtant le cycle de la vigne avait mal commencé avec un gel de printemps et quelques orages de grêle, qui font que les quantités sont restreintes.

Alsace/Lorraine/Champagne

Alsace :

Une météo très disparate au printemps puis un bel été sur l’ensemble du terroir alsacien fait que la qualité des vins est plutôt réussie, avec une mention particulière sur les vins de terroirs, et surtout sur les Pinot Gris. Belles réussites également sur les Riesling, Sylvaner et Gewurztraminer, attention aux Muscat qui ont un peu plus de mal. 

Lorraine :

Gel en avril et grêle en mai ont fortement limité la production. Belle qualité sur les vins blancs secs et quelques moelleux grâce à une belle arrière saison.

Champagne:

Gel puis pluie au printemps et encore de la pluie sur la fin de maturation, ont donné des vendanges et des vinifications compliquées. Les Pinot Meunier de la Vallée de la Marne et les Pinot Noir de la Montagne de Reims se démarqueront.

Jura/Savoie

Jura :

La pluie de printemps, a fait que certaines maladies de la vigne se sont développées, mais cela a permis d’avoir des réserves d’eau durant la sécheresse de l’été ce qui a donné des quantités correctes. La qualité est au rendez vous autant pour les rouges que pour les blancs.

Savoie :

Un printemps très humide, vecteur de mildiou, un été chaud et sec, quelques fines pluies avant les vendanges font une belle réussite du millésime sur la Savoie autant sur les rouges que sur les blancs.

Bourgogne/Beaujolais

Bourgogne :

Très beau millésime en général sur de toutes petites quantités. Chablis, légèrement touché par les gelées, présente de faibles quantités mais de belles qualités sur les crus. La Côte de Nuits présente d’exceptionnels vins rouges et la Cote de Beaune de superbes vins blancs. Dans le Sud, belles réussites dans le Mâconnais et la Côte Chalonnaise.

Beaujolais :

Un bel été et un mois de septembre ensoleillé ont rattrapé le gel et la grêle pour produire des vins rares mais concentrés. Les quelques Chiroubles disponibles seront intenses. Belles réussites sur Morgon, Régnié, Brouilly et Côte de Brouilly.

Côtes du Rhône

Au Nord, plusieurs orages de grêle ont limités les quantités. On trouvera de superbes blancs et de beaux rouges de garde sous condition de petits rendements. Saint Joseph est exceptionnel sur les 2 couleurs.

Au Sud, les 2 couleurs présentent des jus mûrs et riches qui donneront des vins exceptionnels qui souffriront peut être d’un manque de couleur car de longues macérations les rendrait trop puissants.

Provence/Corse

Provence :

Forte sécheresse font que les blancs et rosés devraient manquer de matière. Par contre les vieilles vignes de Bandol ou des beaux terroirs en Côtes de Provence  produiront de puissants vins rouges.

Corse :

Hiver et printemps doux, été chaud : conditions idéales pour des vins parfaits sur les 3 couleurs. Mention particulière pour les cépages autochtones qui adorent ces conditions.

Languedoc Roussillon

Languedoc :

Un hiver sec, humidité au printemps, puis sécheresse en été, seuls les vignobles en altitude (Cabardès, Pic Saint Loup, Limoux, Terrasses du Larzac…) échappent au manque d’eau et produisent  des vins puissants. Les  régions plus proches du littoral seront plus faciles à déguster.

Roussillon :

Peu d’eau, de beaux blancs à base de Macabéo, des rouges issus de Grenache et/ou Carignan seront intenses, mais surtout peu de vin.

Sud-Ouest

Les rouges issus de vieilles vignes se sortent bien de cette année de sécheresse. Belles réussites à Cahors. Les blancs moelleux profitent d’une belle arrière saison et donneront de beaux vins de garde. Plus compliqué pour les blancs secs qui manquent un peu d’acidité.

Bordeaux

Beau et grand millésime sur le Bordelais, surtout pour le Médoc et les Graves où les Cabernets ont profité de le lente maturation due à un été très sec et un peu de pluie juste avant les vendanges. Rouges et moelleux offriront de beaux potentiels de garde.

Vallée de la Loire

Des conditions météorologiques extrêmes ont fait de la production de vins un chemin de croix. Les quelques Vouvray moelleux seront extraordinaires, les rouges de Chinon, Bourgueil et du Massif Central sortiront du lot. Belle réussite sur les 2 couleurs de Sancerre et sur les vins secs à base de Chenin.

Laisser un commentaire

Création Jazz Communication 2018 – Rédaction Christophe FAUST

© Christophe FAUST – Reproduction interdite sans autorisation – Mentions légales

Christophe FAUST est membre du réseau
Made in Moselle-Est