La cave à vin "idéale"

L’élément indispensable d’une dégustation reste une bouteille. Dans l’idéal, ce précieux flacon aura été achetée lors d’une visite chez un vigneron ou chez un caviste puis stockée dans votre cave ou il attendra patiemment son ouverture. Quels sont les éléments à respecter pour se constituer une cave à vin idéale.

Conditions

Pas de températures extrêmes ni de grandes et brusques amplitudes. La température idéale se situe autour de 12°. On peut tolérer une variation se situant entre 10° en hiver et 15° en été. La variation (si variation il y a) doit se faire doucement au rythme de la terre, la température remonte doucement au printemps et redescend tout aussi lentement en automne. Une cave dont la température se situe dans la fourchette haute des températures fait évoluer le vin plus rapidement. 

Conseil de Christophe : si vous possédez une cave équipée d’un thermostat, baissez légèrement la T° en hiver (11°) et augmentez légèrement en été (12,5°) en respectant des paliers le plus faible possible.

L’hygrométrie idéale se situe au delà de 70%. Une légère aération est nécessaire afin d’éviter les moisissures, tout en évitant de dessécher l’atmosphère qui causerait une rétractation des bouchons et les vins se mettraient à couler. Une hygrométrie trop importante (>de 85%) risque de développer des moisissures.

Un sol en terre battue peut être la solution idéale pour gérer les écarts de température et d’humidité.

Aucune lumière permanente, si besoin, des lampes avec des ampoules douces ou encore mieux des bougies, mais surtout pas de néon.

Pas de vibrations, ni d’odeurs fortes qui peuvent se transmettre au vin à travers les bouchons. 

Rangement

Votre façon de ranger dépendra de la place disponible et de votre organisation propre (régions, appellations, millésimes, prix…). Il est cependant préférable de respecter certaines petites règles :

  • les bouteilles couchées pour que le vin soit en contact permanent avec le bouchon afin d’éviter que celui ci ne dessèche.
  • les vins blancs en bas et les rouges en haut. La fraîcheur ralenti l’évolution, les rouges ont souvent plus de potentiel que les blancs. 
  • les étiquettes vers le haut. Cela évitera de trop bouger les bouteilles et de remettre le dépôt en suspension lorsque vous prenez la bouteille en main.
  • les vins à boire à l’entrée de la cave.
  • surveillez les capsules qui ne doivent pas gonfler, si cela est le cas, car les capsules sont collées, 1 ou 2 petits trous avec une grosse aiguille réglera le problème. Le vin doit pouvoir respirer.
  • ne pas laisser le vin dans les cartons qui risquent de moisir et de donner un goût au vin.
  • pour les vins livrés en caisse bois, retirer au minimum le couvercle.
  • un livre de cave avec les emplacements des bouteilles ou des étiquettes sur chaque flacon éviteront de prendre à chaque fois les bouteilles en main et de les secouer ou de remettre le dépôt en suspension.

Taille des bouteilles stockées

Selon la taille de la bouteille, le vin n’évolue pas de la même façon. Plus le contenant est grand plus le vin vieilli lentement. Par exemple pour un même vin, un magnum évoluera plus lentement qu’une bouteille classique. L’explication vient de la taille du bouchon qui n’est pas proportionnelle à la taille de la bouteille. Le volume d’air qui pénètre dans la bouteille, à travers le bouchon, est quasi le même, pourtant la quantité de vin est double et donc l’évolution est ralentie.

Composition de la cave

  • dans l’idéal : 1/3 de vins à boire (Alsace, Côtes du Rhône méridionaux, Loire…); 1/3 de vins de conservation moyenne (Bordeaux, Bourgogne, Sud Ouest, Grands Crus d’Alsace, Côtes du Rhône Septentrionnaux …); 1/3 de grands vins de garde (Grands Bordeaux et Grands Bourgogne, Bandol, Sud-Ouest, Liquoreux)
  • les Champagnes sont vendus prêt à boire. Aucun intérêt d’en stocker de gros volumes.
  • hormis si vous pensez investir dans les vins pour les revendre, le nombre de bouteilles de votre cave ne dois pas excéder 5 à 7 ans de consommation. 

Quelques conseils pour le suivi de votre cave

  • lors de l’achat de vos bouteilles, n’hésitez pas à prendre des notes ou remplir un livre de cave pour vous souvenir des différentes infos (cépages, accord, tanins, caudalie…) et du potentiel de garde.
  • à chaque dégustation, comparer vos notes et l’évolution des bouteilles dégustées.
  • lors de vos dégustation, un vin qui a évolué trop vite est souvent signe d’un problème de température dans votre cave.
  • surveillez les bouchons qui coulent souvent signe de cave trop sèche.
  • hormis si vous pensez investir dans les vins pour les revendre, le nombre de bouteilles de votre cave ne dois pas excéder 5 à 7 ans de consommation. 

vin-rouge-petit-sq

Laisser un commentaire

Création Jazz Communication 2018 – Rédaction Christophe FAUST

© Christophe FAUST – Reproduction interdite sans autorisation – Mentions légales

Christophe FAUST est membre du réseau
Made in Moselle-Est